Le top des 5 erreurs des coachs débutants

Suite à mon billet précédent, un de mes contacts sur LinkedIn, m’a demandé d’approfondir les erreurs que font certains coachs débutant et que j’ai faites lorsque je le suis lancé dans le coaching en entreprise en 2005.
Se lancer dans l’aventure du coaching est une expérience épanouissante, aussi bien sur le plan humain que professionnel. Mais elle est peut également s’avérer frustrante et difficile. À cela s’ajoute le fait de se retrouver isolé. J’aurais aimé connaître à mes débuts les écueils qui guettent tout entrepreneur débutant (coach, consultant ou formateur…).

Erreur No. 1

Se lancer dans le coaching juste comme un hobby et non comme une véritable entreprise. Dès lors que votre activité génère de l’argent, ce n’est plus un hobby mais un business en tant que tel. Pensez-y. Trouvez les compétences que vous allez avoir à développer afin que votre coaching soit une réussite. Choisissez une niche qui vous passionne. Il est toujours plus facile de travailler sur une activité qui est source de plaisir.

Erreur No. 2

Ne pas être proactif avec des nouveaux clients (payants).
Une  des principales erreurs est ne pas être agressif commercialement et ne pas avoir de plan marketing.
Afin que votre entreprise soit un succès vous devez vous focaliser sur le développement de votre clientèle, cela sous-entend apprendre à se marketer. Les clients comme dans les autres activités ne vont pas venir à vous, sous le prétexte que vous êtes coach !!! Vous avez besoin d’être proactif sur ce plan là.

Fixez-vous des objectifs:
Prenez le temps de réfléchir maintenant et réfléchissez : Combien de clients souhaitez-vous accompagner dans les 3 prochains mois ? Multipliez ce chiffre pour les 6 prochains mois. Établissez votre plan et mettez-vous en ordre de bataille. Quel est le nombre maximum de clients avec lesquels vous pouvez travailler en simultané ?
Vendez votre expertise :
Publier une newsletter. Une newsletter gratuite et sans publicité, vous permettra de construire votre crédibilité et vous fournira une liste de prospects.
Rédiger des articles invités.
Publier des articles sur le net contribue à l’établissement de statut d’expert.
Ecrire un e-book: encore une fois un excellent moyen de développer votre expertise et votre crédibilité.

Erreur No. 3

Essayer d’être le coach de Monsieur Tout-le-Monde
Vous l’avez compris prenez une  niche et gardez-là.
À être trop généraliste vous risquez de n’intéresser personne.
Exemple: coacher les entreprises d’un secteur bien précis (immobilier, assurance, franchise…etc.)
Travailler avec une fonction bien précise: Direction générale, direction commerciale…etc.
Spécialisez-vous et gagnez vos galons d’expert, cela a le mérite d’avoir moins de concurrence et d’apparaître comme l’expert. CQFD…
Marier les combinaisons peut vous aider à trouver votre niche: un secteur + une fonction + une situation.
Exemple de situation: entreprise en difficulté, en développement, entreprise de plus de 5 ans d’existence…
En choisissant de rester généraliste vous restez invisible dans la masse de vos concurrents. Devenez la vache pourpre de Seth Godin.
La concurrence est rude sur le métier de coach, de nombreuses personnes cherchent à devenir coach. Certains réussissent, d’autres estiment pouvoir réussir sans à avoir développé de nouvelles compétences. La spécialisation est la clé de voûte de votre entreprise et de là découlent les nouvelles compétences que vous aurez besoin d’acquérir ou d’approfondir.

Erreur No. 4

Ne pas être formé à l’art du coaching.
Il s’agit bien d’un art, qui nécessite de la pratique et encore de la pratique, un peu comme dans les arts martiaux où seul l’exercice vous permet de saisir l’essence de l’accompagnement. On ne peut véritablement coacher si on n’a pas été soi-même coaché.
Une erreur commune est de se lancer sans une formation quelconque. Le coach a une responsabilité morale envers son client, il est dépositaire d’une partie de la vie de celui-ci. Votre rôle est important dans le succès de votre client. Il est important pour vos clients et pour vous que vous soyez correctement formé. De nombreuses écoles de coaching et fédérations existent, plus ou moins sérieuses. A vous de faire votre marché et de vérifier les garanties que l’on pourra vous donner. Petit conseil: rencontrez l’équipe pédagogique en personne et demandez les références de 3 élèves qui ont suivi la formation proposée.
La formation vous permettra de développer les compétences clés et de gagner en confiance. Vos futurs clients vont sentir et ressentir votre degré de confiance.

Erreur No. 5

Ne pas prendre un coach afin de développer votre business
Il est crucial afin de développer votre activité de vous faire accompagner par une personne qui connaît les rouages du développement commercial de votre business.
Se former au coaching est essentiel comme nous l’avons vu dans le point précèdent. Se faire accompagner par un coach expérimenté est «priceless». Votre coach vous accompagnera dans toutes les étapes de la construction de votre entreprise, vous soutiendra, vous aidera à peaufiner vos compétences coaching….Vous faire coacher par un pro, vous fera gagner du temps et accélérera votre courbe d’expérience. Il vous sera plus facile de personnaliser votre coaching, un coaching qui vous sera propre.
De plus si vous croyez aux bénéfices du coaching, pourquoi ne pas prendre pour vous-même un coach pour votre propre affaire.
Aussi est-il important de bien choisir votre coach, vérifier ses références, son site web…etc.

Maintenant que vous avez lu les 5 erreurs les plus courantes des coachs débutants, il est temps de passer à l’action, MAINTENANT.

Quel est le premier pas qui vous va vous permettre d’avancer dans votre projet ?
Éteignez votre ordinateur, prenez une feuille de papier, coupez votre téléphone et isolez-vous. Commencez à jeter en vrac, par écrit, tout ce qui vous vient à l’esprit concernant votre projet et les étapes par lesquelles vous avez besoin de passer pour réussir.

Postez vos questions dans le champ commentaire, je prendrai plaisir à y répondre.

Relecture par Elena POINT.

Laisser un commentaire (25 comments jusqu'ici)

CommentLuv badge


  1. gabriel
    6 years ago

    Voulant me lancer dans le coaching cet article tombe à pic.

    Il montre bien les erreurs à ne pas faire quand on débute.

    Cependant j’ai une question : où se former pour le coaching ? trouver une formation serieuse c’est difficile…


  2. Nathanaël
    6 years ago

    Merci pour ta question Gabriel.
    Tout le débat est là: comment définir une bonne école de coaching ?
    Comme je l’ai sommairement indiqué, il s’agit d’une relation intuiti personae. Le courant doit passer, cela à revient à la même démarche lorsque tu choisis ton coach.
    Qu’est ce qui est important pour toi en tant que futur coach ?
    Liste les différents critères et rencontre en personne les responsables.
    Voici en vrac quelques pistes que tu pourras compléter: nombres d’élèves formés, années d’existence, qualité et volume du contenu pédagogique, témoignages, préparation à l’installation, le formateur a t-il lui même une clientèle ? Etc…
    Tu peux effectuer des recherches sur Google sur les différentes fédérations et autres associations professionnelles.


  3. gabriel
    6 years ago

    Merci pour ta réponse rapide.

    En tant que futur coach mon premier besoin c’est que le courant passe. être à l’aise avec la personne qui me forme est un élément clé pour réussir.

    Les pistes pour savoir si une formation est bonne ou non me semblent très pertinents, je vais faire de ce pas une recherche pour trouver la formation qui correspond à tout ces critères.


  4. DocG
    6 years ago

    j’ai été formé par ICI COACH (institut de coaching international) fondé par Alain Cayrol.
    C’est une bonne école

    mais fais ta recherche
    je suis d’accord avec nathanael

    PS l’art du coach est le questionnement


  5. Pierre-Yvan
    6 years ago

    Très bon article.
    Je me demande cependant si je suis sur la bonne voie.
    La règle n°1 est de ne pas considérer cette activité comme un hobby.
    Mais j’ai un peu de mal à me situer. Je suis étudiant, et parallèlement j’ai démarré une activité de blogger. Mon activité de coaching est un service que je propose sur mon blog. Cette activité ne me rapporte pas d’argent. Donc est-ce un hobby ou un business?

  6. A propos du choix d’une école, j’ai envie de rajouter ceci : informez-vous bien du bagage qu’a la personne qui veut vous former. je constate que de plus en plus de gens se forment au coaching et à défaut de trouver des clients, se mettent à former des futurs coachs. Vu le nombre de personnes qui veulent devenir coachs, c’est en effet parfois plus facile de vendre une formation au coaching que de trouver des clients voulant se faire coacher…


  7. DocG
    6 years ago

    oui je suis d’accord avec sophie. Le coaching se mord la queue. On forme des personnes au coaching qui forment à leur tour des personnes au coaching qui forment des personnes….


  8. Nathanaël
    6 years ago

    @Pierre-Yvan, quelle est la finalité concernant le service de coaching que tu proposes ?
    @ Sophie, @DocG,entièrement d’accord, il y a pléthore d’écoles et de formateurs de coachs, encore une fois valider bien toutes ses références.
    Alain Cayrol, fait partie des références du coaching en France…

  9. Bravo pour cet article qui dépeind très bien les écueils à éviter :

    Considérer son activité de coach comme une entreprise est très important. Toute entreprise a besoin d’un pilier marketing pour trouver des clients et quand on est indépendant, une réalité immuable qu’il faut être proactif et faire ce qu’il faut pour se faire connaître.

    Marketer son activité et se marketer n’a rien de diabolique quand on apporte du mieux dans la vie des gens et qu’on les aide à passer à l’action. Oui le marketing est un outil utilisé à des fins nocives (fabricants de cigarette en première ligne par exemple) mais quand on vend quelquechose qui a une vraie valeur ajoutée, c’est rendre service a des personnes en difficultés que de leur dire “Hey je suis là et j’ai des solutions a vos problèmes”.

    Pour la niche c’est aussi dans le mille – si on coach tout le monde sur tout – à qui s’adresser quand le moment de se faire connaître est venu et comment avoir un message qui résonne chez la personne à qui l’on s’adresse ?

    Pour le point 5 je recommanderais de trouver un coach qui est déjà sur la niche / spécialité sur laquelle vous voulez vous positionner – j’avais fait l’erreur de voir une excellente coach malheureusement généraliste qui finalement ne pas aider autant que je l’aurais non par mauvaise volonté mais incompétence inconsciente sur domaine d’activité.

    Pour le choix de la formation, je recommande vivement de se renseigner sur une école qui inclut dans sa formation l’aspect développement commercial et comment s’assurer de pouvoir en vivre ensuite.


  10. DocG
    6 years ago

    @cedric : “Hey je suis là et j’ai des solutions a vos problèmes” : sauf erreur de ma part, ce n’est pas une attitude de coach.
    Un coach n’a pas de solutions toutes faites aux problèmes du client ; c’est le client qui a les solutions mais qui ne le sait pas nécessairement. Le coach est un guide, un facilitateur.
    Tout l’art du coach est de faire émerger par un questionnement adéquat les solutions chez le client. C’est la seule condition pour que ces solutions soient en parfait accord avec ce que souhaite le client, et au final soient pérennes.

    avec bienveillance

  11. @docg : Merci pour cette définition, je suis moi même coach certifié. Il semble que cette définition de la posture du coach soit ce qui fait toute la différence entre la partie de la population qui “galvaude” le terme coach et coaching (coach en téléphone portable (vendeur), coach en cuisine (cours de cuisine) ET la partie des gens qui sont formés et connaissent cette posture.

    Dans mon commentaire, je parlais de “solution” de manière générale et dans ce cas :

    “Hey je suis là et j’ai des solutions a vos problèmes” -> se traduirait par “je peux vous aider à trouver des solutions en les faisant émerger de vous avec le coaching” mais c’est moins efficace et c’est compliqué a mettre dans son marketing. La réalité c’est que les gens qui ont un problème sont surtout intéressés par les résultats et non par l’outil.

    Cordialement,


  12. TEUMANDANG FREDERIC
    6 years ago

    comment etre efficace dans une entreprise? quelles qualités que doit posseder un leadership? difference entre dirigeant et leadership


  13. @FredLesaulnier
    6 years ago

    Le top des 5 erreurs des coachs débutants http://bit.ly/eNg6A7


  14. @Nathanael_Ramos
    5 years ago

    Le top des 5 erreurs des coachs débutants http://t.co/4ncFwENd


  15. @BrunoChauzi
    5 years ago

    Le top des 5 erreurs des coachs débutants http://t.co/N83nXQlN via @sharethis


  16. @Nathanael_Ramos
    5 years ago

    Le top des 5 erreurs des coachs débutants http://t.co/smsHErUN


  17. sandra
    4 years ago

    Bonjour,

    Je suis coach sportive. J’ai lu avec beaucoup d’attention votre article.
    Je tenais à souligner que je suis 100% d’accord avec celui-ci et qu’ il pousse à réfléchir.

    Merci,

    sandra
    http://www.apres-accouchement.com (coaching des jeunes mamans désireuses de perdre leur poids de grossesse)


  18. Mouna
    4 years ago

    Bonjour Elena,
    J’aime bien ton article.
    Je souhaite partager avec vous trois difficultés courantes détectées auprès d’apprentis coach :
    – être dans l’illusion d’un marché rapidement rémunérateur avec un potentiel de progression continue
    – oublier de prévoir dans son business plan les périodes de disette
    – croire que ses amis et anciens collègues seront les prescripteurs de sa nouvelle activité
    Bien à vous,
    Mouna Beyk, Movimen network “Accompagner la réussite durable de vos projets”
    http://www.movimen.fr/accompagnement-de-projet


  19. Danilo
    4 years ago

    Bonjour, j’ai lu avec plaisir votre article. J’ai également écrit des articles sur ce sujet sur mon blog :

    http://international-coaching-solutions.com/blog/

    Cordialement,

    Danilo Gargiulo
    Danilo recently posted..7 conseils de coaching marketing pour trouver des coachés 5/7 Démontrez la validité de votre offreMy Profile


  20. Céline
    3 years ago

    J’aime beaucoup votre erreur n°3: Essayer d’être le coach de Monsieur Tout-le-Monde et la 5ième.
    “si vous croyez aux bénéfices du coaching, pourquoi ne pas prendre pour vous-même un coach pour votre propre affaire”
    Je suis coach, je suis entrepreneur, j’accompagne les entrepreneurs qui veulent développer leur entreprise, qui ont un projet de croissance, qui recherchent un financement (http://www.coesia.fr/) et
    j’ai souvent besoin d’un coach pour ma propre activité!

    Merci !
    Céline recently posted..Business Plan, définition: le GPS de l’entrepreneurMy Profile


  21. Warnez Brigitte
    3 years ago

    j’ai lu avec intérêt votre article qui insiste sur le besoin d’avoir une vraie formation. Prendre un coach pour soi-même est également une bonne suggestion. Le coaching est un métier à part entière. Coach certifiée depuis le démarrage du coaching en France en 1990 par Vincent Lenhardt, j’ai eu souvent l’occasion de tester la motivation et les compétences des coachs débutants. Le coaching nécessite un travail sur soi-même pour être dans l’écoute et pousser son coaché à exprimer son problème, son besoin et aussi à faire une vraie demande. Si un coach veut développer son business, les outils marketing, la reconnaissance de ses pairs et le bouche à oreilles de ses clients vont l’aider. Le coaching me parait destiné à développer des capacités d’adaptation, de gestion de situations difficiles et relationnelles et les ressources personnelles de son client pour élargir son point de vue, mesurer les risques et passer à l’action.
    Brigitte Warnez http://www.emergingstep.com


  22. catherine
    3 years ago

    bonjour
    Merci pour votre article, je suis depuis deux mois coach de vie (certifiée)
    J’avoue qu’il est difficile pour moi de me faire connaitre, le métier est très peut connu encore ici, je suis dans la région Midi Pyrénées

    j’ai un site, des blogs une page facebook et je suis sur les pages jaunes, dans le département 82 (tarn et garonne) nous sommes 3 mais avec ses spécialités toutes différentes…….et malgré tout il n’est pas simple d’avancer
    j’ai eu 3 clients qui visiblement sont contentes de moi, alors je croise les doigts
    mais j’aimerais trouver quelqu’un qui pourrais me donner des conseils

    merci


  23. nathalie
    2 years ago

    bonjour à tous,
    certains ont-ils pensé à développer une activité commerciale parallèlement à la thématique coaching avec un associé?


  24. stephane
    1 year ago

    Bonjour,

    Je compte me lancer en tant que coach en développement personnel.
    J’ai lu votre commentaire concernant les 5 erreurs effectués en général dans le domaine du coaching et je trouve cela pertinent. De ce fait, je vous sollicite afin d’avoir votre avis sur les étapes primordial à effectuer pour acquérir ses premiers clients que ce soit des particuliers ou entreprises?

    Cordialement,

    Stéphane