L’actualité n’est pas une fatalité : trouvons des solutions aux risques psychosociaux


Stress, harcèlement, souffrance au travail, douloureuse actualité du moment qui mobilise les médias…. Le Monde, le Nouvel Observateur, l’Express… pour ne citer qu’eux !

Et vous, connaissez vous dans votre entourage quelqu’un qui y est confronté ? Et si la solution c’était tout simplement d’en parler avec eux ? C’est souvent plus facile de prendre une main tendue que de donner la sienne pour être secourue…

Découvrez comment agir dans votre entreprise en lisant une étude de cas:

Les RPS : Risques Psychosociaux – Mise en place d’une démarche globale de prévention.

Le Contexte :

Ce cas se déroule au sein d’une entreprise d’envergure nationale d’environ 2000 personnes. dans laquelle nous sommes intervenus durant 9 mois. Cette entreprise est un des leaders de son secteur, et a acquise une expertise dans la prévention des risques professionnels traditionnels.
Par contre, ils se trouvent confrontés à des situations de relations de travail difficiles qu’ils n’ont pas réussies à gérer. Celles-ci s’expriment de façon diffuse, mais un événement violent dans un service (revendications fortes auprés du manager avec risque de gréve partielle) se révéle être le déclencheur de la volonté de travailler sur un dispositif de prévention complet de ces risques particuliers que sont les RPS.
Par ailleurs, la demande est de plus en plus formulée par les organisations syndicales ainsi que les médecins du travail.

La demande est donc multiple :

  • Comment faire pour intégrer dans la prévention des risques professionnels ce type de risques particulier : les risques psychosociaux,
  • Comment répondre à l’obligation légale d’intégrer les risques psychosociaux au sein du document unique,
  • Comment être autonome sur la mise en place d’actions de prévention sans “réaliser un diagnostic stérile dont on ne serait que faire”.

Nous détectons aussi des besoins sous-jacent :

  • Comment permettre à chacun de parler de façon objective et dépassionnée des situations rencontrée relevant de ce champ. En effet, les différents acteurs, organisations syndicales, préventeurs, managers, directeurs, service de santé au travail, rencontrent des situations de soufrance mais ne savent pas quoi en faire.
  • Comment réussir à passer de la prévention (primaire ou secondaire) au traitement d’urgence de certaines situations

La mise en oeuvre :

L’axe principal du travail réalisé a été de s’appuyer sur les expertises présentes au sein de l’entreprise et sur les acteurs intervants d’une maniére ou d’une autre autour de cette thématique (managers, syndicats, médecin du travail, infirmiéres, assistantes sociales, préventeurs, Direction, Directions des ressources Humaines…etc.).

Un fontionnement en modalité projet a été choisi, facilitant la créativité des solutions apportées, la concertation ainsi que l’efficacité du travail, et la validation des orientations et propositions par la Direction Générale.

Nous avons donc proposé d’accompagner le chef de projet interne, en travaillant en équipe pluridisciplinaire et en définissant un processus de traitement et de prévention des Risques Psychosociaux.

Nous avons accompagnés le groupe projet en plusieurs grandes étapes :

– La définition d’un langage commun à utiliser lorsqu’ils faisaient référence aux risques psychosociaux (souffrance au travail, stress, harcèlement…) par la création d’un glossaire d’entreprise,

-La mise en oeuvre d’un dialogue social de qualité par l’organisation de la prise en compte de la parole de chacun,

-La définition d’un processus de prévention & de traiment des situations où les risques psychosociaux sont présents en repartant parfois de situation réelles et vécues. Chaque situation est complexe et multifactorielle et nécessite donc une approche systémique et combinatoire que nous prenons dans le cadre de notre modéle exclusif d’analyse et traitement des RPS,

-La définition et la mise en oeuvre de plans d’actions adaptés, pour définir le type de prévention à mettre en place. Cela passe par la définition des processus solides en amont, mais aussi d’indicateurs (de causes, de conséquences, de moyens…), de méthode de diagnostics, …

– A cela s’ajoute la nécessaire définition du rôle des acteurs, de la posture de chacun puisqu’effectivement en fonction de son rôle dans l’entreprise, chaque personne doit tenir une posture particulière, et la juste définition de celle-ci est importante pour garantir l’efficcacité du systéme.

LES BENEFICES APPORTES :

-Un climat social de “qualité” autour d’un sujet dificile, et qui grace à la concertation entre les différents acteurs de l’organisation contribue à développer un dialogue sur d’autres sujets “collatéraux”,

– Des résultats liés à la demande,  nous nous engageons sur des résultats et pas seulement sur des moyens,

Des outils pratiques de diagnostic et de suivi de la démarche, facilement transférable,

– Des solutions pragmatiques centrées sur une mise en place qui trouve le meilleur compromis efficacité/coût de mise en oeuvre,

– Une expertise sur le sujet permettant la mise en oeuvre d’une démarche de prévention de façon rapide sans “perte de temps et égraements” inutiles,

– La mise en oeuvre d’une dynamique de groupe permettant un travail de qualité “décoinçant” des positions de principe et plaçant chaque acteur dans une posture de solution et de collaboration.

Laisser un commentaire (4 comments jusqu'ici)

CommentLuv badge

  1. Je ne comprend pas en quoi l’actualité peut être une fatalité. Cela doit profiter!

  2. Je me demande comment l’actualité peut être une fatalité. Cela me dérange et je ne comprend pas.

Découvrez la façon la plus efficace pour trouver de nouveaux clients grâce au networking.

Inscrivez-vous pour recevoir notre formation gratuite par email .

Suivez-moi sur les réseaux sociaux