Direction Codir

Franchir le seuil du comité de direction, ça s’apprend. Pour devenir un « codir », il faut choisir la bonne formation… et le bon réseau.

Avant de faire son entrée dans la cour des grands, un passage obligé passe par une direction commerciale ou marketing s’impose. Très souvent, on débute sa carrière sur le terrain comme commercial ou à la production. Puis le promu manage une équipe d’une dizaine de personnes. C’est en accompagnant le N+1 que l’on monte en compétences progressivement.  La promotion interne, c’est la voie royale dans la plupart des entreprises pour pénétrer dans le saint des saints. A France Telecom, mieux vaut connaître les rouages de l’entreprise pour faire partie des élus, tout comme chez Total, qui s’enorgueillit de produire son top management.

La formation ne donne pas une place au Codir, mais facilite la prise de fonction.

Être bon manager et bon « managé » Dans ces sociétés, le cadre doit à la fois conjuguer leadership, hauteur de vue, sens de l’écoute, capacité à prendre des décisions et à les transmettre à ses équipes. Etre un excellent meneur d’équipe, mais aussi un parfait managé. Répondre aux besoins de son patron et avoir envie de le faire réussir. Il doit aussi avoir un bon relationnel en interne et être un excellent ambassadeur en externe . Ouf ! Et ces qualités humaines ne suffisent plus. Un cadre doit être omniscient et ne plus regarder le monde à travers ses œillères habituelles des ressources humaines, de la finance ou du commercial pour dégager une vision globale de la stratégie de l’entreprise. Une chance : cela s’apprend. En dehors des MBA, nombre de formations se sont montées sur ce créneau.  Forte de trois programmes adaptés à ce public, l’EM Lyon lance son Global Executive Programm.  A ce niveau, ce n’est plus un problème de compétences, mais de temps consacré à échanger et réfléchir avec ses pairs, ce que nous leur proposons ici. Les formations au Codir apprennent aux spécialistes à avoir une vision stratégique de l’entreprise, et aussi la compréhension et le langage de la finance quand on est directeur informatique ou responsable des RH. Certaines formations sont spécialisées par fonction, comme les RH à la Cegos. L’enjeu est ainsi de professionnaliser les impétrants afin de renforcer la place encore toute récente d’une fonction comme la communication au sein des comités de direction. Ce goût partagé des codir pour l’« entre soi » explique d’ailleurs la place non négligeable des réseaux pour creuser son trou au sommet de l’entreprise.  Et si entrer dans le saint des saints est une chose, y rester en est une autre. Quand on voit avec quelle rapidité changent les comités de direction, il faut avoir une bonne tolérance à l’échec et à la frustration ! Une aptitude qui ne s’ap-prend pas en formation…

Laissez votre commentaire.

Ce blog est en do-follow.  Cela signifie que lorsque vous laissez un commentaire, un lien vers votre blog apparaitra sous votre commentaire !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Si vous l’avez trouvé pertinent merci de partager cet article sur le networking surTwitterFacebook ou sur Google+.

Laisser un commentaire (Pas de commentaires jusqu'ici)

CommentLuv badge

No commentaire yet