Compte-rendu du 2e forum des think tanks du 19 novembre 2011

Le samedi 19 novembre dernier se tenait, dans les locaux de l’université Paris IV-Sorbonne, le 2e forum des think tanks français. La journée était organisée en six tables rondes thématiques, réunissant, au total, 23 think tanks.

La 1e table ronde visait à répondre à la question « Peut-on produire en France ? », et était animée par Philippe Mabille, directeur adjoint de la rédaction de La Tribune. Ce dernier a rappelé que la crise avait probablement eu des effets irréversibles sur l’industrie française et que désormais, la R&D était en passe d’être touchée au même titre que le secteur de la production, comme l’illustre l’actualité récente. En dépit de points de vue divergents quant à l’état et à l’avenir de la production, notamment industrielle, française, la plupart des think tanks réunis lors de cette table ronde ont mis en avant le modèle économique allemand.

Michel Rousseau, pour la Fondation Concorde, a expliqué que la société postindustrielle était un leurre et que seule l’industrie était porteuse de croissance et de richesse pour tous les secteurs économiques français, mais aussi synonyme d’indépendance nationale. Inversement, selon lui, tout affaiblissement industriel mettrait en péril l’économie dans son ensemble. Il suggère donc de recouvrer une souveraineté industrielle et énergétique dans les années qui viennent. Or, depuis 30 ans, le tissu de petites entreprises françaises se serait considérablement affaibli, parce qu’il n’aurait pas été suffisamment soutenu par l’État et les investisseurs. Pour inverser la tendance, la Fondation Concorde se montre favorable au transfert de charges et propose d’inciter l’ensemble des étudiants de Master à réaliser une mission de volontariat dans une petite entreprise de province.

Agnès Verdier-Molinié, de l’IFRAP (Fondation pour la Recherche sur les Administrations et les Politiques Publiques), mise pour sa part sur les industries de haute technologie, et donc sur le secteur tertiaire. Selon elle, la France accuse un retard de trois ou quatre millions d’emplois marchands, en comparaison de l’Allemagne ou du Royaume-Uni. Il ne s’agirait pas d’abandonner le secteur industriel « traditionnel », mais d’investir dans les « entreprises de demain », porteuses d’une plus grande promesse de croissance. Selon l’IFRAP, d’une part, la France crée beaucoup d’entreprises qui n’ont pas de salarié et, de l’autre, l’État a peut-être trop misé sur la grande entreprise industrielle – elle rejoint en ce sens le constat de la Fondation Concorde. De plus – et c’est un leitmotiv de l’IFRAP -, la création de richesses ne serait pas suffisamment importante pour faire face au poids de l’État providence : outre une baisse des dépenses sociales et de leur poids dans le PIB, il faudrait donc « produire avant que de redistribuer ». Sur le plan salarial, il s’agirait de créer un SMIC « décentralisé », i.e. qui varierait selon les secteurs économiques, ainsi qu’un « SMIC jeunes », et un assouplissement des procédures de licenciement. De fait, le modèle social français pèserait trop sur les entreprises qui disposeraient d’une capacité d’autofinancement deux fois moindre que leurs homologues allemandes.

Lire la suite dans “Les Echos” (Le Cercle des Echos) : http://lecercle.lesechos.fr/economi…

Laisser un commentaire (4 comments jusqu'ici)

CommentLuv badge


  1. @easydashboardfr
    5 years ago

    Compte-rendu du 2e forum des think tanks du 19 novembre 2011:

    Le samedi 19 novembre dern… http://t.co/lJsCpv38 #entrepreneurs


  2. @ThierryValker
    5 years ago

    Compte-rendu du 2e forum des think tanks du 19 novembre 2011:

    Le samedi 19 novembre dernier se tenait, … http://t.co/i2xi9zTQ


  3. @Veronik_Mouhat
    5 years ago

    Compte-rendu du 2e forum des think tanks du 19 novembre | MetroSapiens http://t.co/bY9hiPqg


  4. @Nathanael_Ramos
    4 years ago

    Compte-rendu du 2e forum des think tanks du 19 novembre 2011 http://t.co/oqgM4FT2

Découvrez la façon la plus efficace pour trouver de nouveaux clients grâce au networking.

Inscrivez-vous pour recevoir notre formation gratuite par email .

Suivez-moi sur les réseaux sociaux