Comment pratique-t-on l’art de parler de manière persuasive ?

YouTube Preview Image

Les Traditions sont toujours des sources d’enseignement inestimables pour les entrepreneurs modernes que  nous sommes.

Depuis l’Antiquité, les Hommes ont été préoccupés par l’art de convaincre leurs semblables. Au XXI° siècle, les choses n’ont guère changés. Que vous soyez entrepreneur, indépendant, salarié, politique, vous avez un message à faire passer, un prix à négocier, des clients, des partenaires ou des fournisseurs à convaincre…

Cette légende nous apprend notamment comment l’art de la persuasion et l’art oratoire se sont intégrées avec l’éloquence et la rhétorique.

La scène se passe à  Syracuse, au Ve siècle avant J.-C. Korax, un des  fondateurs de  l’art de la rhétorique promet à un de ses élèves, Tisias qui veut se lancer en politique, qu’il le formera à l’art oratoire; il s’engage à lui faire gagner son premier procès. Korax demanda à être payé pour son enseignement à la seule condition que Tisias gagne son premier procès. Korax pratiquait déjà les success fees.   Dans le cas où Tisias perdait son procès, Korax n’exigerait pas ses émoluments, car alors cela prouverait l’inefficacité de sa démarche.

Ses leçons terminées, Korax demande à être payé. L’étudiant refuse net : « Je n’en sais pas assez. Je ne paierai pas. » Le litige passe devant le tribunal.

KORAX. – Si je gagne ce procès, il doit me payer mes honoraires ; et si je le perds, il doit également me payer.

UN JURE. – Comment cela ?

KORAX. – Si je gagne, la loi dit que j’ai raison ; et si je perds, j’aurai rempli mon contrat, lui faire gagner son premier procès.

Consternation des uns, jubilation des autres. L’étudiant se lève et réplique :

– Si je gagne mon procès, je ne lui dois rien ; et si je le perds, je ne lui dois également rien.

UN AUTRE JURE. – Comment cela ?

Tisias. – Si je gagne, la loi dit que j’ai raison ; et si je perds, il n’aura pas rempli son contrat, me faire gagner mon premier procès.

Jubilation des premiers, consternation des seconds. L’assemblée prend alors la décision de renvoyer les plaideurs dos à dos, en demandant au héraut de proclamer sur l’agora : « À Korax, coriace et demi. »

Ce que je voudrais: c’est que vous diffusiez cet article à votre tour auprès de vos contacts.

  1. Laissez un commentaire
  2. Retweetez l’article.
  3. Partagez l’article sur Facebook
Voici les débuts fondateurs de la rhétorique judiciaire.

Laisser un commentaire (1 commenter jusqu'ici)

CommentLuv badge


  1. @Veronik_Mouhat
    6 years ago

    http://t.co/VCmjpAwj via @nathanael_ramos