Comment devenir un bon commercial ?

Pour vous, faire de la prospection téléphonique n’est pas votre tasse de thé ?

Ou peut-être avez-vous déjà eu envie de tout abandonner après avoir passé quelques coups de téléphone ?

Ou peut-être attendez-vous sagement de nouveaux prospects après avoir assisté à un évènement networking ?

Le succès se fait toujours attendre ?

Dans ce cas, il est temps pour vous d’opérer un changement de paradigme et récolter enfin le fruit de vos efforts.

Est-ce que l’idée d’entendre “non merci” une fois de trop vous paralyse ou vous démoralise ?

Le simple fait de présenter son offre de service ou sa gamme de produits est un défi, mais si vous ajoutez à cela la peur du rejet, le défi devient pratiquement insurmontable.

Je vais vous révéler une astuce qui va vous aider à passer ce cap difficile que peut-être la vente.

Imaginons que le mot «non» vous rapproche toujours un peu plus de l’acte de vente ? Au lieu de vous en éloigner…

C’est tout à fait possible. Commençons en premier lieu par comprendre pourquoi nous vivons le rejet aussi mal.

Si vous parlez d’un produit, vous allez probablement mettre de votre personne car vous croyez en vous-même et croyez au produit de tout votre cœur. Et ceux d’entre vous qui sont à l‘origine de la conception du produit vous avez sûrement  versé du sang, de la sueur et des larmes dans le développement de vos produits, sans parler des tonnes d’argent que vous avez investis ! Pour  tous ces gens-là, la simple pensée d’être rejeté est particulièrement pénible à vivre, car vos connaissances et votre talent sont littéralement une partie de qui vous êtes. Votre démarche commerciale s’apparente à une extension de votre être. Le simple fait d’entendre dire NON peut représenter un affront personnel.

Mais pour réaliser vos objectifs apprenez à mettre de la distance entre vous et votre produit ou service. Un simple changement d’état d’esprit vous donnera le courage et l’engagement  pour prendre votre place dans le monde de la ventes. Commencez par opérer ce changement de mentalité et vous deviendrez un excellent vendeur !

Ce n’est pas tout. Parfois, nous nous mettons la pression en pensant que nos appels de prospection devraient aboutir automatiquement à des ventes. Rappelez-vous que le seul objectif dans la prospection téléphonique est de créer une relation avec le prospect. Et dans la plupart des cas, l’objectif est d’aboutir à l’un des résultats suivants:

• Obtenir l’autorisation d’ajouter le prospect à votre base de données.

• Contacter votre prospect à une date ultérieure

Simple, non ?

Etre au clair avec ces objectifs vous donne la permission d’accepter que le tout le monde n’est pas votre client idéal. Ceux qui souhaitent être contacté ne disent pas qu’ils n’aiment pas le produit ou qu’ils ne vous aiment pas. Cela signifie tout simplement que ce n’est pas le bon moment pour leur en parler.

Il n’ y a rien de personnel dans tout cela. N’oubliez pas que votre prospect est un être humain, qu’il a des sentiments et des préoccupations, tout comme vous. Si vous rencontrez quelqu’un qui est impoli ou désagréable. Ne le prenez pas personnellement! Très probablement, l’humeur de cette personne a été prédéterminée par des d’évènements antérieurs.

Trop souvent, nous basons notre succès sur le résultat final. Prenez l’appel téléphonique comme les premiers pas vers votre réussite. Vous avez déjà fait un grand pas ! Et plus vous multiplierez le nombre d’appel ou le nombre de rdv, plus vos chances de succès seront grandes. Parfois, un «non» est la réponse qui s’impose car les circonstances ne sont pas réunies. Peu importe la réponse de votre prospect,  célébrez le fait que vous avez initié un premier contact et que vous construisez une relation sur le long terme.

Saviez-vous que 44 % de vendeurs abandonnent, après le premier “non?” Et compte tenu que 40 % des clients ont au moins dis une fois non avant d’acheter, Je vous laisse imaginer la marge de progression. Vous n’êtes pas seul dans votre peur et de frustration, mais si vous pouvez remonter le moral et d’être persistant vous réussirez ! Encore une fois, la preuve est dans les chiffres! Plus vous multiplierez les opportunités plus vous emmagasinerez de l’expérience. C’est la loi des nombres. Si vous faites vingt-cinq appels téléphoniques, les chances sont bonnes pour que vous  trouviez une personne qui soit intéressée. Si vous assistez en plus à quatre ou cinq événements de réseautage par mois au lieu d’un par an, allez construire davantage de relations personnelles et augmentez la notoriété de votre marque.

Credit Photo @ ContentConnect

 

Laisser un commentaire (4 comments jusqu'ici)

CommentLuv badge


  1. Labosmascareignes
    4 years ago

    Facile à dire mais difficile à réaliser surtout lorsque vous dites de changer de mentalité!


  2. Yannick
    4 years ago

    Merci pour cet article qui aborde un problème récurrent et essentiel chez les indépendants. Pour ma part, j’ai contourné le problème en mettant en œuvre une approche commerciale qui incite le client à acheter plutôt que moi qui essaie de vendre. Cette approche dite de “pull marketing” convient beaucoup mieux à ma personnalité.

    Yannick
    Yannick recently posted..Les 4 étapes pour lancer son activité de conseilMy Profile


  3. Nathanael
    4 years ago

    Merci pour ce partage Yannick.