Qu’est ce qu’un coach et comment en choisir un ?


Un spécialiste de l’accompagnement

Dans le cadre de mes recherches et de ma formation sur le coaching, je crois bien que j’ai eu autant de définition de coaching que de coach. Aussi je vais me permettre de vous donner ma définition du coaching.

En ce qui me concerne, le coach est avant tout  “le partenaire de succès” de son client. Il l’accompagne vers l’objectif qu’il souhaite atteindre. Mais le Formateur-Coach ne fait pas “à la place” de son client. Il l’accompagne, se positionne en miroir et l’invite à prendre une position de recul par rapport à ce qu’il vit.

Le coach pratique “l’art du questionnement”.

Il possède des techniques d’interrogation qui vont lui permettre :

  • de faire avancer son client dans sa réflexion,
  • de faire trouver au client lui même les solutions à ses interrogations,
  • que le client puisse prendre plus facilement ses décisions.

Le Coach accueille inconditionnellement son client (individu ou organisation), il :

  • l’écoute,
  • le rassure,
  • le confronte positivement,
  • lui donne du feed-back,
  • le recadre,
  • le soutient,
  • lui donne confiance.

Il pousse son interlocuteur dans ses retranchements et l’invite à explorer des alternatives non envisagées jusqu’à présent.

C’est pourquoi l’on dit qu’un Coach est en quelque sorte un “accoucheur” ou encore :

  • un catalyseur
  • un facilitateur
  • un révélateur de talents
  • un médiateur entre le sujet et l’objet du coaching

Le Coach catalyse les solutions endogènes du client. Sa principale plus-value provient de la capacité à mobiliser des facteurs de réussite qu’il a l’art de mettre en place.

On fait QUOI au juste dans une séance de coaching ?

Afin d’être “coaché” ou “accompagné”, le coaché doit tout d’abord avoir une demande, un objectif à atteindre : pas de demande… pas de coaching!!!

Dans une séance de coaching, le coaché va donc verbaliser ses problèmes et exprimer quel est son objectif à atteindre. Le coaching est pour lui une démarche réflexive sur lui-même, sur ses préoccupations. Le coaché va donc prendre du recul afin de réexaminer ses actions, ses motivations, ses valeurs et ses croyances.

Il va alors examiner la situation présente, ce qu’il vit. Puis il va exprimer ce qu’il vise. Pour cela il va mettre en place des actions. Il va donc prendre des décisions.

Poussé dans ses retranchements par le Coach, le coaché va explorer des alternatives qu’il n’avait pas envisagées. Il va justifier ses prises de position.

Le coaché va, pendant ses séances de coaching, découvrir un sens à l’action ce qui va lui permettre d’enclencher le changement en dépit des incertitudes, des frustrations, des souffrances que cela peut représenter.

L’efficacité du coaching ne repose non pas sur un transfert de savoir du Coach à son coaché, mais sur un processus de co-construction, une façon de réfléchir ensemble au problème de l’un prenant appui sur l’expertise de l’autre.

Il faut donc dès le départ qu’il existe un premier gage d’une mobilisation et d’une adhésion au contrat relationnel. Mais il faut avant tout une demande! Tout coaching réussi a pour base la demande du client.

Choisir un Coach…COMMENT ?

Voici quelques pistes pour choisir un Coach:

  • Il s’est formé au métier de Coach : il est “certifié”
  • Il a eu une expérience managériale au cours de son parcours professionnel.
  • Il a réalisé un travail sur lui-même (thérapeutique, développement personnel…) qui lui a permis d’éclaircir ses zones d’ombre et ses blessures.
  • Il adhère à des valeurs nobles et veille chaque jour à être un ambassadeur de la profession de Coach, comme un métier à part entière qui demande de réelles compétences et qualités.
  • Il est en supervision permanente sur ses pratiques.
  • Il est dans l’apprentissage permanent ce qui lui permet de rester en veille afin d’apporter des prestations de qualité.
  • Il est membre d’une fédération.
  • Il est conscient du travail en équipe et en réseau.

MAIS choisir un Coach est avant tout choisir une personne dont l’approche sera différente de celle d’un autre Coach, marquée par son origine professionnelle (manager, consultant, formateur, psychologue) son niveau d’intervention (particuliers, cadres, organisations, équipes…), ses orientations conceptuelles, etc.

Choisir un Coach c’est avant tout choisir une personne avec laquelle on va se sentir en confiance.

Et parce que chaque client est unique, intelligent, le Coach l’accueille là ou il en est. Le coaché est en droit de choisir ou pas son Coach.

Et vous quelle est votre définition du coaching ? Je suis intéressé pour connaître votre avis sur la question.

Si vous estimez que ce que vous venez de lire est pertinent pour vous ou pour des personnes de votre entourage, faites-le savoir dans vos réseaux sociaux préférés.

Une faute d’orthographe, une erreur à signaler ? Une précision à apporter ? Ecrivez -nous avec votre info ou votre correction et en indiquant l’url du post.

Laisser un commentaire (8 comments jusqu'ici)

CommentLuv badge

  1. Super, ta définition est très claire.
    Là où ça se complique pour moi, c’est quand il s’agit de distinguer coaching/live coaching/thérapie brève…
    Si tu as des idées ou envie de t’y intéresser, c’est à mon avis un vaste sujet, qui m’occupe avec un groupe de pairs depuis quelque temps. Mais nous n’avons pas encore fait le tour de la question. Les suggestions sont bienvenues !


  2. Mathieu
    7 years ago

    Bonjour Nathanaël,

    je serais curieux d’en savoir plus sur la certification des coachs, peut être lors d’un prochain article…


  3. Nathanaël
    7 years ago

    @Sophie, ta réponse est contenue dans ta question.
    Je vais essayer d’être synthétique, au risque d’être très incomplet. Ces questions pourraient faire l’objet d’une série d’article à elles toutes seules.
    En résumé, nous avons d’une part, le coaching qui vise à l’amélioration d’une performance, le changement d’une situation donnée “hic et nunc” et d’autre part les thérapies brèves. Le travail thérapeutique vise à “soigner” en raccourcissant au maximum le nombre de séances, (10 séances ou moins) par rapport à la psychothérapie. L’objet du coaching est d’accompagner une personne qui va bien et qui souhaite aller encore mieux…En ce qui me concerne, je ne coache pas une personne en complète dépression…


  4. Nathanaël
    7 years ago

    @Mathieu.
    La certification des coachs est un vaste sujet…
    Écrire un article sur ce thème est un exercice périlleux auquel, je me risquerai peut-être de faire…un jour.


  5. DocG
    7 years ago

    bonjour
    pour différencier à coup sûr, un coach d’un thérapeute, il y a deux aspects:

    – le coach travaille dans le présent et le futur ; il est orienté solutions
    – le psy travaille dans le passé

    – le coach ne prend pas en charge la souffrance de la personne à la différence du psy. Il accompagne non pas la partie de la personne qui subit le mal-être, mais la partie qui souhaite se réaliser, aller de l’avant, construire sa vie professionnelle ou personnelle.

    qu’en pensez-vous?

    – le psy Il


  6. Nathanaël
    7 years ago

    Excellent résumé DocG.


  7. Elisandre
    6 years ago

    Bonjour !nJe trouve votre du00e9finition du coaching plutu00f4t pertinente et juste..nJe suis moi-mu00eame coach depuis une bonne dizaine d’annu00e9es.nMon outil de coaching c’est “les contes de fu00e9es”nElisabeth Andrey alias Elisandre