Ce qu’il faut savoir sur les franchiseurs avant de se lancer

Envie d’ouvrir un point de vente sous enseigne ? Une idée que vous avez peu de chances de regretter. Mais pour vous lancer dans les meilleures conditions il est indispensable d’en savoir un maximum sur les franchiseurs. Quelques points à connaître.

Qu’est-ce qu’un franchiseur ?

Le franchiseur, c’est votre tête de réseau. C’est lui qui dirige tous les points de vente ouverts sous son enseigne, c’est-à-dire les franchisés, et qui se charge de toute la coordination du réseau. Au niveau juridique, vous êtes indépendant de lui. Pour autant vous devrez respecter certaines règles qu’il vous aura transmises comme la taille et la forme de votre local, la manière de présenter vos produits en magasins, le choix de vos fournisseurs, etc. Et puisque vous profitez de toute la notoriété et du concept de ce franchiseur, c’est à lui que vous reverserez des rétributions, qu’elles soient fixes ou variables.

Quelles obligations a-t-il ?

Si en tant que franchisé vous avez des obligations envers votre franchiseur, il faut être bien conscient que lui aussi en a envers vous. En effet si vous payez des droits d’entrée et des royalties, ce n’est pas pour rien tout de même. Votre franchiseur a donc pour obligation de partager avec vous son concept et de vous livrer tout son savoir-faire qui se doit d’être unique. Celui-ci vous est alors transmis par des formations et concerne à la fois la vente, les produits, l’administration et la logistique : bref tout ce dont vous avez besoin pour gérer votre franchise de A à Z.

En plus de cela, le franchiseur se doit de vous accompagner tout au long de vos démarches et de votre activité : recherche d’emplacement, recrutements, formations supplémentaires, etc. Bien entendu toutes ces obligations sont inscrites dans votre contrat et peuvent légèrement varier en fonction de l’enseigne que vous aurez choisie. Mais l’utilisation du concept et de l’enseigne et la formation restent dans tous les cas obligatoires. Si aucune transmission de savoir-faire n’est prévue, ne signez pas !

Quelques points à vérifier avant de signer

Il faut savoir qu’en devenant franchisé vous allez être lié à votre franchiseur par un contrat de franchise. Et à ce niveau-là, mieux vaut être prudent. Même si vous signez avec une grande enseigne, vous n’êtes pas à l’abri de clauses abusives. Le mieux est donc d’analyser avec beaucoup d’attention l’intégralité du contrat et pourquoi pas de demander à un expert de la franchise de lire entre les lignes pour vous assurer que vous ne risquez rien.

Mais avant même la signature du contrat, un autre document devra susciter votre intérêt : le DIP, le document d’information précontractuel. Fourni 20 jours avant la signature du contrat par le franchiseur lui-même, c’est lui qui mettra véritablement la lumière sur tout le réseau. Si celui-ci va mal, le DIP devrait vous l’annoncer. Mais quand on n’est ni comptable, ni juriste, pas évident de tout comprendre. Encore une fois, un petit coup de pouce de la part de professionnels de la franchise pourra vous être utile.

Laisser un commentaire (3 comments jusqu'ici)

CommentLuv badge


  1. fabrice
    5 years ago

    je suis content pour vos conseils


  2. Aqualogia
    5 years ago

    Bonjour,

    Avez-vous une idée du coût que l’étude du DIP peut représenter ?

    Merci
    Aqualogia recently posted..franchise de pressingMy Profile


  3. Nathanael
    5 years ago

    @Aqualogia Le coût pour le franchisé ou pour le franchiseur ?