5 preuves que vous êtes un bien piètre manager

Un des points communs que partagent les mauvais managers est qu’ils ne le savent pas… qu’ils sont profondément incompétents. Et quand bien même ils sont conscients de leur incompétence, bien peu seraient peu à l’admettre. C’est pour la même raison que les managers seraient prêts à reconnaître qu’ils font partie du problème car ILS SONT LE PROBLEME.

Cette réalité ne s’applique pas uniquement aux mangers, directeurs de centres de profits, responsables d’équipe…etc. Les employés sont également concernés. Problème d’égo, déni, repli sur soi, perte de sens, manque de perspective, pas de stratégie…sont des maux qui touchent l’ensemble des personnes dans une organisation.

 

Bien sûr qu’il est facile de jeter la pierre sur un mauvais management, mais sommes-nous réellement objectifs ? N’avons nous pas tendance à nous réfugier dans nos certitudes sans même commencer à nous remettre en question ? Cette tendance à se retrancher sur ses positions ne permet en rien de résoudre le problème. Non seulement ce n’est pas l’idéal pour le business, et ce n’est pas bon pour le développement de votre carrière.
A moins que vous ayez fait la couverture de Challenges de jeudi dernier et que vous êtes convaincus que vous êtes le meilleur patron que la planète Terre ait jamais porté, et que vos qualités d’introspection soient infinies, je vous suggère de jeter un oeil sur les 5 défauts d’un mauvais manager. Et vous en tant que collaborateur, vous feriez bien de scruter ces critères à la loupe. Il se pourrait que vous vous reconnaissiez également.

Votre équipe n’atteint pas les objectifs fixés. C’est quand la base de ce qu’on vous demande en tant que manager. On attend de vous en tant que leader, capitaine, d’amener votre équipe à atteindre et dépasser les objectifs fixés par le CODIR. Tôt ou tard, on remontera jusqu’à vous. Votre mauvaise gestion affectera le reste de l’organisation, comme une gangrène qui se répand dans tout le corps. Vous pouvez utiliser tous les outils de gestion de toute sorte on reviendra toujours à un problème de management.

 

Votre réseau commence à prendre l’eau. Vos alliés se font plus distants. On ne vous invite plus aux déjeuners, ce qui vous permettaient d’être tenus aux courant de tout ce qui se tramait en haut-lieu. C’est une chose que vos collaborateurs parlent dans votre dos et que vos ennemis balancent des rumeurs sur votre compte. Mais quand vos alliés commencent à vous éviter comme de la viande avariée…ça pue.

Vous manquez de clefs dans la prise de décision. Vous n’êtes plus agiles, vous manquez de réactivité, d’anticipation, votre capacité de communication est plus que fragile. De plus vous avez de plus en plus de mal à assumer vos décisions.  Les décisions se traduisent normalement en action, les actions génèrent des résultats tangibles. Or les résultats sont visibles…attention, si vous êtes dans cette situation.  Vos jours sont comptés.

Vos compétences inter-personnelles sont défaillantes. Les managers défaillants sont dans la plupart des personnes défaillantes. Vos compétences relationnelles, votre capacité à entrer en relation avec l’autre, à communiquer, à le comprendre, à vous faire comprendre et à faire passer votre message clairement dysfonctionnement. Ce n’est pas “jo – jo” de vous fréquenter au quotidien, et je ne parle pas uniquement de vos collaborateurs.

Votre équipe fait la gueule. Même si vous êtes plongés 10h/jour sur vos reportings sur Excel et que vous êtes constamment en réunion, vous devez bien au fond de vous même vous rendre compte que vos collaborateurs ne s’épanouissent pas dans leur mission, qu’ils ont perdu le sens de ce qu’ils faisaient. Ils vont au boulot à reculons, les arrêts maladies s’empilent. Quand vous passez dans les bureaux est-ce qu’ils arrêtent de parler et cessent d’avoir une mine à la Droopy ? Vous invite t-on à prendre un verre le vendredi soir  après le boulot ?

 

Pour aller plus loin:
Désormais, je complète mes billets avec des conseils de lecture afin d’aller plus avant dans la compréhension du thème de l’article.

Comment se faire des amis

 

Influence: The Psychology of Persuasion (Collins Business Essentials)

12: The Elements of Great Managing

First, Break All the Rules: What the World’s Greatest Managers Do Differently

Growing Great Employees: Turning Ordinary People into Extraordinary Performers

Laisser un commentaire (6 comments jusqu'ici)

CommentLuv badge


  1. @IronLeoo
    5 years ago

    5 preuves que vous êtes un bien piètre manager
    #:( http://t.co/riVPXd2E


  2. Fabien HENON
    5 years ago

    Article tru00e8s intu00e9ressant. Je ferai tru00e8s attention u00e0 ces points !


  3. Oupas
    4 years ago

    Cet article est très bien vu.
    Dommage qu’il y ait tant de fautes d’orthographe et/ou de frappes.


    • Nathanael
      4 years ago

      Merci d’avoir pris la peine de laisser un commentaire malgré les faute et autres erreurs de frappe.
      Je m’efforce de corriger au fur et à mesure ces coquilles.


  4. Isabelle
    3 years ago

    Tout est tellement vrai. .